Des plantes et des animaux pour fabriquer des molécules

La moléculture (ou « culture de molécules ») est l’utilisation de plantes ou d’animaux génétiquement modifiés [1] pour qu’ils produisent des molécules, notamment à but thérapeutiques. Une solution d’avenir ? Pas si sûr...

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 32 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

[1Les micro-organismes (levure, bactérie, cellule de mammifère, etc.) ont aussi été génétiquement modifiés pour produire des molécules en fermenteur (ou incubateurs). Mais les problématiques sociales sont tellement différentes qu’il est important de les présenter et de les penser séparément, voir Inf'OGM, « Des OGM au service de la santé humaine ?  », , 17 novembre 2017