Le Protocole au-delà des OVM transgéniques

Le champ d’application du Protocole de Cartagena est aujourd’hui sous pression : les produits issus du forçage génétique et les nouveaux OVM, qualifiés d’organismes issus de « biologie de synthèse », doivent-ils y être inclus ?

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 28 pages chez vous tous les trois mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.