2018 : des autorisations d’OGM plus simples à obtenir

En 2018, la Commission européenne a autorisé l’importation et l’utilisation commerciale dans l’alimentation humaine et/ou animale de 32 plantes transgéniques. Au-delà du chiffre lui-même, ce sont les conditions de délivrance de ces autorisations qui ont marqué l’année. En effet ces 32 autorisations ont été données via sept décisions administratives. Non seulement le cas par cas « une autorisation un OGM » n’est donc plus d’actualité mais surtout, certains OGM ont été autorisés sans aucune évaluation de risques. Jusqu’où ira cet assouplissement ?

Cet article a été publié dans le journal Inf'OGM.
À ce titre, il est réservé aux abonné-e-s.
S'abonner, c'est recevoir un journal didactique de 24 pages chez vous tous les deux mois.
S'abonner, c'est aussi soutenir une veille citoyenne d'informations indépendantes et critiques sur les OGM et les semences.

0, Mon87427*Mon89034*NK603, 1507*59122*Mon810*NK603 et Mon87427*Mon89034*1507*Mon88017*59122
1, article6692
2, article6650
3, article5659 (fiche du maïs MON87427*MON89034*1507*MON88017*59122 et 14 sous-combinaisons)
4, article6654
5, article6570 et article 6571