Recherchez une information

ou par mot clé.



UNION EUROPEENNE – Le nombre de dossiers d’essais d’OGM en plein champ diminue

Eric MEUNIER, 16 novembre 2012
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Si aucun essai en champs de plante génétiquement modifiée (PGM) n’a lieu en France (à l’exception d’un essai de peupliers transgéniques mené par l’Inra à côté d’Orléans [1], ce n’est pas le cas dans le reste de l’Union européenne. 99 dossiers ont été déposés en 2011 et 2012, et rendus publics sur Internet par la Commission européenne [2]. A noter que cette mise en ligne ne permet pas une vision d’ensemble immédiate, les dossiers étant classés les uns derrière les autres sous une forme brute : Inf’OGM vous en propose ici une synthèse.
Une première conclusion : si le nombre de plantes cultivées en essais en champs est important, un pays, l’Espagne, se démarque comme terrain de prédilection des entreprises pour conduire leurs essais avec 55 des 99 dossiers déposés. Les tableaux en fin d’article résument l’évolution des données par pays et par plantes depuis l’année 2008.

Sur 27 Etats membres, 13 pays de l’Union européenne ont reçu une demande de conduite d’essais en champs en 2011 ou 2012 dont plus de la moitié pour l’Espagne.
En ce qui concerne les plantes, les tendances des années précédentes se confirment. Bien sûr, le maïs, avec 32 dossiers, est loin devant les autres plantes. Mais des plantes comme le tabac, le blé, la pomme ou des arbres comme le tremble, le peuplier et le prunier font leur apparition pour la première fois ou reviennent après quelques années d’absence.


Pour la France, aucun dossier n’a été déposé en 2011 ni 2012. Côté entreprise française, l’entreprise Limagrain conduit des essais en Espagne, où elle gère six essais en champs concernant tous du maïs tolérant des herbicides à base de glyphosate ou produisant des insecticides.


Si le nombre total de dossiers déposés dans l’Union européenne diminue en 2012 et 2011 par rapport aux trois années précédentes, la nature des plantes mérite qu’on s’y arrête plus particulièrement :
- deux essais - un de lin au Danemark et un de pomme aux Pays-Bas - concernent des modifications génétiques réalisées par cisgenèse (une transgenèse avec un gène issu d’un organisme sexuellement compatible) ;
- un essai en Roumanie concerne une lignée C5 de prunier modifié génétiquement pour résister au virus de la Sharka. Cet essai est la suite de travaux qui ont lieu depuis 1996 et dont Inf’OGM avait rendu compte en 2006, lors de la polémique en Roumanie autour de cet essai [3]. En juin 2007, aux Etats-Unis, la même lignée de pruniers était autorisée commercialement malgré une opposition majoritaire exprimée lors d’une consultation publique [4] ;
- des essais en Espagne et Suède concernent des peupliers modifiés pour augmenter la production de biomasse à des fins de production d’énergie ;
un essai vise à étudier la possibilité d’utiliser le tabac sous forme transgénique pour une production de bioéthanol ;
- un essai de riz transgénique est réalisé afin d’étudier la production par du riz transgénique de la protéine humaine béta-glucosidase, pour une production industrielle de cette protéine utilisée pour soigner la maladie de Gaucher [5] ;
- enfin, deux essais concernent du blé transgénique et un du triticale (issu du croisement entre du blé et du seigle). Pour le blé, les dossiers ont été déposés au Royaume-Uni pour un blé résistant aux pucerons et en Allemagne pour un blé résistant à un virus. Comme rapporté dans deux articles d’Inf’OGM [6], le blé n’a été que peu l’objet de modification génétique jusqu’à ces dernières années du fait, notamment, d’une forte signification culturelle. Mais les projets se développent, surtout en Australie et maintenant en Europe.


Inf’OGM publiera prochainement un suivi des essais en champs aux Etats-Unis pour le comparer avec cette évolution européenne.

Par pays


(en nombre absolu)

Pays 2012 2011 2010 2009 2008
Allemagne 2 1 3 5 7
Belgique 1 0 0 0 0
Danemark 1 2 0 4 2
Espagne 30 25 55 63 45
Finlande 0 0 0 1 1
France 0 0 1 1 0
Hongrie 2 0 2 1 3
Irlande 1 0 0 0 0
Islande 0 0 0 1 0
Pays-Bas 0 2 1 0 0
Pologne 1 2 1 2 2
Portugal 0 0 1 1 2
Rép. Tchèque 1 4 2 3 4
Roumanie 0 4 7 21 9
Royaume-Uni 0 1 2 0 0
Slovaquie 1 2 4 3 4
Suède 3 7 5 2 5
TOTAL 43 56 84 107 84

Par plantes (en nombre absolu)

Plante 2012 2011 2010 2009 2008
Arabidopsis 1 0 0 1 0
Agrostis 0 0 0 1 0
Betterave 7 9 10 3 2
Blé 0 2 0 0 2
Bouleau 0 0 0 0 1
Céréales 0 0 0 0 1
Citrange 0 0 0 0 2
Colza 0 0 0 0 3
Concombre 0 0 0 0 1
Coton 12 4 6 8 8
Crambe 1 0 0 0 0
Légume 0 0 1 0 0
Lin 2 1 1 0 0
Maïs 14 18 54 77 50
Orange 0 0 0 0 3
Orge 2 1 0 1 0
Pétunia 0 0 0 1 0
Peupliers 2 3 0 0 1
Pomme 1 1 1 0 0
Pomme de terre 1 6 8 7 5
Prunier 0 1 0 0 0
Riz 0 1 0 0 0
Soja 0 0 2 0 0
Tabac 2 0 0 0 1
Tremble 0 2 0 0 0
Triticale 0 1 0 0 0

Vigne|0|0|0|0|1|

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[3Meunier, E., Brac de la Perrière, B. "Les tribulations de pruniers transgéniques en Roumanie ", Inf’OGM N°73, mars 2006

[5maladie orpheline héréditaire, où des corps gras pénètrent dans des cellules d’un organe ou d’un tissu

[6Noisette, C., Dujardin, R., "Blé transgénique : des recherches tous azimuts (partie 1 de 2)", Inf’OGM 117