>Actualités >Inf’OGM ACTU N°8, avril 2008

Inf'OGM Inf’OGM ACTU N°8, avril 2008

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 12 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.
Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

Le moratoire décidé en France sur la culture commerciale du maïs MON810 ne concerne pas les essais de plantes GM en plein champ. Le 23 janvier, devant la Commission des affaires économiques du Sénat, Michel Barnier, ministre de l’Agriculture, a annoncé qu’il souhaitait que de nouveaux essais en plein champ soient autorisés en 2008, déclarant ensuite le 5 février au Sénat qu’il avait « obtenu que, par décret, une commission d’évaluation des demandes d’autorisation d’essais en plein champ soit mise en place (...)

Fin février, l’AGPM, Monsanto, Pioneer, Limagrain, Maïsadour et Caussade semences avaient décidé de demander l’annulation de l’interdiction du maïs Mon 810, en joignant à leur requête devant le Conseil d’Etat une demande de suspension en urgence de l’arrêté. Le 19 mars 2008, le juge des référés du Conseil d’Etat a statué sur la demande de suspension en urgence, et il a refusé de suspendre les arrêtés du ministre de l’Agriculture, interdisant la culture du seul maïs GM cultivé en Europe. Le juge estime qu’ « (...)

Dans Inf’OGM ACTU n°6 (cf. FRANCE - La contamination de la parcelle d’Hédé (Bretagne) toujours en débat, nous évoquions une parcelle bretonne mystérieusement contaminée par du Bt11 et les nombreux problèmes survenus lors des différentes analyses. Le collectif avait alors pris la décision de faire analyser les résidus de récolte par un nouveau laboratoire qui utilise des tests Elisa. Le laboratoire suisse Ecostrat a bel et bien retrouvé de la protéine Bt dans les plants envoyés, preuve qu’à défaut de (...)

Selon les résultats d’un sondage réalisé par CSA en février 2008 à la demande de l’association Greenpeace, 71% des sondés souhaiteraient avoir la liberté de consommer sans OGM, notamment par le biais d’un étiquetage « sans OGM » [1]. Mais, précision de taille, ces sondés indiquent que cette étiquette devrait garantir 0% d’OGM, et non moins de 0,9% comme cela pourrait être proposé par le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo. Dans le même temps, selon un autre sondage réalisé par Ifop et commandé par le (...)

Terrena, l’une des plus importantes coopératives françaises, notamment propriétaire des marques Douce France et Paysan Breton, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de trois milliards d’euros, avait, en 2007, cultivé 35 hectares de semences Mon810 dans le Maine et Loire, qui avaient été en grande partie (27 ha) détruits par les Faucheurs Volontaires. Cet engagement de Terrena dans la production de PGM avait alors divisé ses adhérents. Ainsi, en janvier 2008, la direction a souhaité résoudre cette (...)

Le 26 février 2008, la cour d’Appel d’Orléans a confirmé la condamnation de 32 Faucheurs volontaires à des peines comprises entre 3 et 4 mois de prison avec sursis pour avoir détruit du maïs transgénique dans le Loiret dans la nuit du 13 au 14 août 2006 [1]. Cependant, les 16 militants qui avaient refusé le prélèvement ADN ont vu leur peine de deux mois de prison avec sursis, prononcé en première instance (le 24 mai 2007), se transformer en amende individuelle de 300 euro. Lors de l’audience devant la (...)

Lors du Conseil de l’environnement, le 3 mars 2008, qui réunit les ministres européens de l’Environnement, la France a soumis quatre pistes de réflexions pour une évolution de la législation européenne sur les OGM. La France souhaite dans les prochains mois en discuter avec les autres Etats membres et ainsi, pouvoir en discuter formellement lors du prochain Conseil de l’environnement prévu le 5 juin 2008.
Concrètement, la France propose : 1. D’aller plus loin dans le cadre de la réforme de (...)

La Commission européenne a décidé d’exiger un certificat d’absence de riz Bt63 sur tous produits contenant du riz importés de Chine. Cette décision, présentée comme la conséquence des découvertes de riz Bt63 illégalement importé en Europe en 2006 et 2007, apparaît comme la conséquence de l’incapacité des autorités chinoises à arrêter la contamination de leurs exportations par ce riz. A partir du 15 avril - le temps que les autorités mettent en place les outils de contrôle -, seuls les produits analysés et (...)

La région autonome des îles de Madère (Portugal) vient de se déclarer officiellement « zone sans OGM » : toutes les cultures transgéniques y sont interdites. Le gouvernement a justifié ce choix en précisant que les OGM pourraient aller à l’encontre de leur plan de développement de l’agriculture biologique. Les îles Açores, une autre région autonome, envisagent, elles aussi, de déclarer leur territoire libre d’OGM. Par ailleurs, l’organisation des agriculteurs de Jämtland (LRF Jämtland, Suède) a décidé, lors (...)

En 2007, la Pologne a notifié à la Commission européenne son projet de loi sur les OGM. Cette loi dérogeait à la directive 2001/18 sur deux points :
les essais doivent être autorisés par les municipalités dans lesquelles ils se déroulent, et avec l’accord des agriculteurs voisins ;
les cultures commerciales sont interdites, sauf dans des zones prédéterminées en concertation avec les collectivités locales. Par une décision du 12 octobre la Commission avait rejeté ces dérogations, considérant qu’elles (...)

Le 3 septembre 2007, l’OFEV (Office fédéral de l’environnement) avait autorisé des essais en champs de blé GM à Pully et à Zurich, mais avait demandé des compléments d’informations. Le 31 décembre 2007, les requérants (l’Université de Zurich et l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, EPFZ) ont fourni ces documents qui concernaient notamment un procédé expérimental détaillé, la preuve que les plantes ne contiennent pas de gènes résistant aux antibiotiques ou encore les résultats des essais préliminaires réalisés (...)

En novembre 2006, l’organe de règlement des différends (ORD) de l’OMC avait rendu son rapport sur le conflit opposant l’Union européenne à trois Etats (Argentine, Canada et Etats-Unis). Ce rapport indiquait notamment que les interdictions nationales prises par des Etats membres de l’UE sur certains OGM devaient être levées. L’UE avait un an pour appliquer ce jugement (jusqu’au 21 novembre 2007) et donc mettre fin aux interdictions nationales. En novembre, la date butoir a été repoussée au 11 janvier (...)

Du 12 au 16 mai 2008, se tiendra à Bonn (Allemagne) la quatrième réunion des parties au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques, le premier traité international environnemental traitant du commerce des OGM. A l’ordre du jour de cette rencontre, figurent notamment :
le fonctionnement du Centre d’échange pour la prévention des risques (organe centralisant les données relatives aux lois nationales en vigueur, ainsi que les résumés des évaluations des risques effectuées) (...)

En 2007, 39 cas de contamination de cultures par des évènements transgéniques ont été rapportés dans 23 pays. La moitié de ces contaminations a pour origine les Etats-Unis. Ces données sont fournies par les associations Greenpeace et GeneWatch UK dans le cadre de leur rapport annuel sur les contaminations. Globalement, les cultures touchées sont le riz et le maïs. Des cas de contaminations pour des cultures de soja, coton, colza (Canola), papaye ainsi que des importations illégales de poissons sont (...)

« Les OGM pourraient aider les populations pauvres ». Cette citation est tirée du résumé du rapport annuel de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde en 2008. Exemple concret de la politique que la Banque Mondiale (BM) souhaiterait voir mise en œuvre cette année : la promotion de l’innovation par le biais de la science et des technologies. Pour cela, l’organisme international met en avant la nécessité, selon lui, que les investissements en Recherche et Développement (nationaux et (...)

Greenpeace et une coalition d’organisations de protection de l’environnement et d’agriculteurs kenyanes [1] ont prouvé, après analyse de 19 prélèvements de semences par un laboratoire européen, que des lots de semences de maïs de la variété PHB 30V53 appartenant à Pioneer, étaient contaminés par des semences de maïs Mon810, de Monsanto, interdit au Kenya. Les analyses conduites par Greenpeace étaient qualitatives et ne fournissent donc pas de pourcentage de contamination, l’association plaçant son travail (...)

En août 2007, le Comité National de Biosécurité (CNB) donnait un avis favorable à la mise en place d’un essai confiné de coton Bt transgénique par l’Institut national de recherche sur les ressources semi-arides, sous certaines conditions de confinement. En mai 2008, l’essai va donc être implanté sous serre, à Soroti et Mobuku dans la région de Kasese, à une distance minimale de 200 mètres des cultures de coton environnantes, entouré d’une barrière sur toute la circonférence et avec un accès limité au seul (...)

Le Bureau de Contrôle des Pesticides du Maine a autorisé la mise en culture de sept variétés de maïs Bt (cf. Inf’OGM Actu n°6, ETATS-UNIS – Vers la culture du maïs Bt dans le seul Etat où sa culture était interdite). Cette décision est le fruit de consultations qui furent l’occasion d’entendre différents points de vue sur la coexistence dans un pays où le développement des PGM est souvent mis en avant comme le choix d’une société dans son ensemble. Pour Logan Perkins, de l’organisation Protect Maine (...)

L’entreprise états-unienne Kraft Food a décidé de commercialiser aux États-unis du fromage produit à partir de lait certifié sans hormone de croissance bovine recombinante (rBST). Cette déclaration fait suite au débat sur la rBST dans ce pays, des groupes de consommateurs faisant valoir les risques sanitaires associés à la consommation de produits en contenant. L’hormone de croissance bovine recombinante est une protéine obtenue via des bactéries génétiquement modifiées. Elle est commercialisée sous le (...)

Les femmes de Via Campesina et le Mouvement des Sans Terre (MST) ont voulu faire de la journée de la Femme, le 8 mars, une journée d’action et de lutte contre le système agro-alimentaire, pour demander une réforme agraire équitable et dénoncer les OGM, les monocultures intensives (notamment canne à sucre et eucalyptus) et les agrocarburants. Elles ont ainsi organisé des manifestations devant les sièges de Monsanto à Sao Paulo et de Syngenta à Rio de Janeiro, elles ont occupé des voies ferrées, et (...)

En Australie, la culture du colza GM est autorisée au niveau fédéral mais plusieurs Etats australiens avaient décrété des interdictions sur leur territoire : l’Etat de Victoria, la Tasmanie, l’Australia occidentale (Western Autralia), la Nouvelle Galle du Sud (New South Wales) et l’Australie méridionale (South Australia). Autrement dit, seuls deux Etats australiens n’avaient pas adopté de moratoire sur le colza GM. Fin novembre 2007, l’Etat de Victoria n’a pas souhaité prolonger son moratoire sur la (...)

Pour mai 2008, les entreprises sud coréennes Daesung, Doosan Corn Products Korea, Samyang Genex et Shindongbang CP ont décidé d’acheter 50 milles tonnes de maïs transgénique aux Etats-Unis. Anciennement vendu 50 dollars la tonne de plus que le maïs transgénique, le prix du maïs non transgénique est victime de la hausse des prix du maïs qui lui a fait franchir la barre des 400 dollars la tonne dans les derniers mois et génère donc maintenant une différence de 100 dollars avec le maïs transgénique. Selon (...)

L’équipe du Pr. Kiliç de l’Université d’Hacettepe en Turquie publie une étude [1] montrant que des rats nourris avec du maïs Bt sur trois générations ont des foies et des reins présentant des changements histopathologiques comparés à ceux de rats nourris avec du maïs non transgénique. Leurs taux globaux de protéines ainsi que de créatinine et de globuline sont également différents. Les auteurs précisent qu’aucune différence significative n’a été trouvée lorsqu’ils comparaient les poids des organes et que leur (...)

L’équipe du Pr. Xue de l’Université de Pékin s’est intéressée au comportement du puceron Aphis gossypii sur des feuilles de coton . Résultats : les pucerons pénètrent et se nourrissent plus facilement sur le coton Bt que sur le coton non Bt. Les chercheurs ont établi que les cotons transgéniques ont des feuilles avec une densité de poils (appelés trichomes) sur leur surface moins importante que sur celles des cotons non transgéniques. Les pucerons sont des parasites non ciblés par la protéine Bt produite (...)

Le programme européen SIGMÉA sur la coexistence des cultures GM et non GM, a présenté ses conclusions lors d’un colloque à Séville en novembre 2007. Dans les grandes lignes, les résultats portent sur le flux de gènes et un outil informatique mis en place pour évaluer la dispersion de pollen selon les réalités de paysages des zones de cultures. Basés sur « une centaine de données issues d’expérimentations », les résultats montrent que la dispersion de pollen de maïs et de colza sur quelques dizaines de (...)

La construction génétique insérée par transgénèse dans le maïs Mon810, vendu par l’entreprise Monsanto sous le nom de YieldGardTM, a été caractérisée plus avant par l’équipe du Pr. Buiatti de l’Universtié de Florence. Dans l’article publié en février 2008, les scientifiques expliquent avoir cherché à identifier le lieu d’insertion du transgène. Leurs résultats montrent que la construction génétique ajoutée, codant pour la toxine Cry1Ab, s’est insérée dans un autre gène du maïs qui ressemble à 80% à une (...)