Cart’OGM

Nous présentons ici trois éléments clés du dossier OGM : les pays qui ont adopté une loi sur l’étiquetage des OGM transgéniques, un moratoire ou qui cultivent de tels OGM. 

Étiquetage Moratoire Culture transgénique (2017)

Intégrer la carte sur votre site

Étiquetage

Cette carte a pour vocation de donner une vue d’ensemble des lois sur l’étiquetage des OGM dans le monde. Elle n’est pas encore exhaustive et sera complétée et mise à jour au fur et à mesure des évolutions législatives.
La classification retenue repose sur le seuil de présence d’OGM dans les produits à partir duquel l’étiquetage devient obligatoire - sachant que certains pays, comme la Colombie, adoptent d’autres critères que celui du seuil. Ainsi, les réglementations qualifiées de strictes retiennent un seuil de présence d’OGM dans les produits de 0,1% à 0,9%. Les réglementations qualifiées de souples retiennent des seuils de 1% à 5%, et les réglementations qualifiées de floues n’établissent aucun seuil. À côté de l’obligation d’étiquetage des produits contenant des OGM, certains États ont créé des labels « sans OGM » ou « sans recours au génie génétique ». D’autres États ne disposent pas d’une réglementation relative à l’étiquetage des OGM. Ils sont colorés en gris sur la carte. C’est aussi le cas pour les États à propos desquels nous ne disposons pas encore d’informations quant à la législation sur l’étiquetage.

Moratoire

La carte recense les mesures d’interdiction prises par les États en matière de culture commerciale et/ou expérimentale et d’importation d’OGM transgéniques. La majorité des interdictions de culture commerciale sont adoptées par des pays européens. Mais interdiction de culture coïncide rarement avec interdiction d’importation (dans l’Union européenne, seule l’Autriche interdit à la fois l’importation et la culture). Deux précisions : un État qui n’interdit pas l’importation d’OGM n’autorise pas pour autant l’importation de tous les OGM transgéniques : dans la majorité des pays, tout événement transgénique non autorisé est interdit à l’importation. De même, un État qui n’interdit pas la culture d’OGM n’en cultive pas nécessairement sur son territoire (voir volet moratoire de cette carte).

Culture

Les OGM recensés sur cette carte sont uniquement les OGM transgéniques cultivés à titre commercial. 85% des OGM transgéniques sont cultivés sur le continent américain, avec en tête les États-Unis, le Brésil, l’Argentine et le Canada.
Les cultures sont à 99% du soja, du maïs, du coton et du colza. Les autres espèces cultivées le sont de façon quasi-anecdotique : papaye, betterave, luzerne, etc.
Les données sont issus du rapport annuel de l’Isaaa, un des lobby de l’industrie des OGM et de nos propres recherches. Nous avons noté des différences parfois importantes entre nos sources d’information et celles de l’Isaaa.