>Actualités >Inf’OGM ACTU N°8, avril 2008

AUSTRALIE - Les moratoires des Etats fédérés remis en question

Anne FURET, avril 2008

En Australie, la culture du colza GM est autorisée au niveau fédéral mais plusieurs Etats australiens avaient décrété des interdictions sur leur territoire : l’Etat de Victoria, la Tasmanie, l’Australia occidentale (Western Autralia), la Nouvelle Galle du Sud (New South Wales) et l’Australie méridionale (South Australia). Autrement dit, seuls deux Etats australiens n’avaient pas adopté de moratoire sur le colza GM.
Fin novembre 2007, l’Etat de Victoria n’a pas souhaité prolonger son moratoire sur la culture du colza. Décrété en 2004 du fait “des divisions et incertitudes entre industries, secteur agricole, et communautés régionales sur l’impact de la culture du colza GM sur les marchés”, le moratoire a expiré fin février 2008. Mi-mars, la Nouvelle Galle du Sud a également levé son interdiction de culture du colza GM.
En revanche, l’Autralie occidentale et la Tasmanie les ont maintenus. Début février 2008, l’Australie Méridionale a, elle aussi, décidé de rester « sans OGM », jusqu’à la fin du mois d’avril au moins, « pour maintenir son image verte qui a été particulièrement importante dans le commerce de nourriture et de vin dans le monde entier » [1]. Les importateurs japonais de viande de cette région ont notamment insisté sur l’importance qu’ils accordaient à ce que les animaux n’aient pas été nourris avec des OGM. Les dirigeants de l’Etat ont déclaré qu’ils seraient « attentifs ». Contrairement à la France, où les décisions régionales sont d’ordre symbolique, les interdictions australiennes étaient et restent légales.
Rappelons aussi qu’au Japon, l’Union des Consommateurs du Japon (UCJ) - qui réunit 1250 organisations, représentant, ensemble, plus de deux millions de membres - a, à plusieurs reprises, manifesté son souhait que l’Australie garde une production de colza exempte d’OGM. Le porte-parole de l’UCJ a d’ailleurs rencontré l’ambassadeur australien au Japon pour lui rappeler que sur les 18 pays qui cultivent du colza non GM, l’Australie est le seul exportateur de ce type de colza sur le marché international. Il lui a donc demandé de transmettre sa demande de maintien du moratoire australien sur le colza GM.



Répondre à cet article