Édito

Hommage à Vincent Perrot

Vincent Perrot nous a quittés le 26 mai, à la suite d’une longue maladie. « Vincent est parti paisiblement, sans douleur, et entouré par beaucoup d’amour », nous a annoncé son compagnon.

Vincent a toujours été aux côtés d’Inf’OGM, comme administrateur efficace, précis et comme fidèle relecteur de nos articles, notamment au sein du comité de relecture, contribuant ainsi avec méticulosité à la qualité de notre journal.
Vincent était un militant qui a irrigué de sa pensée et de son énergie de nombreuses autres associations : délégué général de la Fnab, puis à la CLCV, une association de consommateurs. Il s’est également investi au Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) de l’Inao, où il était le représentant des associations de consommateurs. Il a aussi créé une association, Dig Eat, en 2013, qui promeut et favorise concrètement l’approvisionnement local pour la restauration collective. Dans ce cadre, il a réalisé une étude de faisabilité d’un outil de transformation des fruits et légumes conventionnels d’Ile-de-France, pour la restauration collective.
Il a su partager ses convictions et ses compétences, tout en respectant ses interlocuteurs. Sa voix était très écoutée. Malgré sa maladie, il n’a jamais renoncé et nous avons tous pu admirer son courage pour avoir continué à être si actif, si déterminé.
Vincent, c’était la force, l’envie de combattre.
Vincent, c’était aussi la gentillesse, la discrétion et la justesse dans ses interventions.
Il nous manquera, comme nous sommes certains qu’il manquera à tous ceux qui l’ont connu. Vincent était un grand, comme on aime en rencontrer.

Tous les membres d’Inf’OGM te remercient, Vincent.