Qui cultive des OGM et où en produit-on dans le monde ?

Les principales plantes transgéniques commercialisées sont, par ordre d’importance : le soja, le maïs, le coton, et le colza. Les plantes génétiquement modifiées (PGM) sont destinées principalement à l’alimentation animale, utilisées dans les produits transformés (lécithine de soja, huile de soja, de colza…) et pour la production d’agro-carburants.

JPEG - 95.6 ko
Crédits : Topeka and Shawnee County Public Library

Les OGM sont majoritairement américains

Ils sont cultivés depuis 1996 aux États-Unis, en Argentine et au Canada.
En 2016, les PGM étaient cultivées sur 185,1 millions d’hectares dans 26 pays (sur 197, selon l’Isaaa. Ces données sont contestables [1].
Toujours selon l’Isaaa, en 2018, la surface en OGM transgéniques était de 191,7 millions d’hectares.

Toutefois, 87% des surfaces GM sont concentrées sur le continent américain (nord et sud)… Certains pays cultivent des surfaces anecdotiques avec des variétés GM (moins de 1000 hectares), notamment en Europe.

Depuis 2009, les augmentations des surfaces se tassaient :

2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
134 148 160 170,3 175,2 181,9 179,7 185,1 189,8 191,7 190,4
+10,5% +8,1% +6,4% +2,8% +3,6% -1% +3% +3% +1% -0,7%

Source Isaaa

Les OGM : 4 % des surfaces agricoles et 1,4 % des agriculteurs

Selon le rapport annuel de l’Isaaa (Service international pour l’acquisition d’applications agrobiotechnologiques, dépendant des entreprises semencières) en 2013, 18 millions d’agriculteurs (sur plus d’un milliard et demi au total) ont semé des semences transgéniques. C’est donc moins de 1,5 % des agriculteurs qui utilisent de telles variétés brevetées. En 2014 et en 2016, le nombre d’agriculteurs qui a cultivé des OGM n’a pas augmenté, selon l’Isaaa. En 2018, l’Isaaa évoque le chiffre de 17 millions d’agriculteurs (ce qui est une baisse non négligeable) [2].

Dans le monde, les cultures de PGM représentent 11,3 % des terres arables, mais ce chiffre ne prend pas en compte les prairies permanentes. Or les PGM les plus cultivées (soja, maïs) servent principalement à nourrir le bétail... Ainsi, si nous intégrons ces prairies, la part des PGM tombe à 3,4% et si nous intégrons l’ensemble des terres utiles à l’alimentation, comme les forêts, la part des PGM passe à 1,9 %.

De nombreuses plantes transgéniques sont également testées en champ, à titre expérimental (cf. Inf'OGM, « Evolution des essais en champ de plantes transgéniques (OGM) dans l’UE », Inf’OGM, 30 juillet 2014).

PNG - 124.5 ko

Les cultures de PGM de 2012 à 2019

Les surfaces sont en millions d’hectares (et entre parenthèse, vous trouverez le pourcentage que cette surface représente par rapport à la surface globale cultivée avec des PGM). Nous utilisons ici les données de l’Isaaa, en notant, parfois, les différences avec d’autres sources.

Amériques

Pays2012 2013201420152016201720182019
États-Unis 69,5 (43,4%) 70,1 (40,06%) 73,1 70,9 (39,5%) 72,9 75 75 71.5
Brésil 37 (21,8%) 40,3 (23%) 42,2 44,2 (24,6%) 49,1 50,2 51,3 52,8
Argentine 23,9 (15%) 24,4 (13,9%) 24,3 24,5 (13,6%) 23,8 23,7 [3] 23,9 24
Canada 11,6 (7,2%) 10,8 (6,2%) 11,6 (**) 11 (6,1%) 11,6 (**) 12,5 (***) 12,7 12.5
Paraguay 3,4 (2,1%) 3,6 (2,1%) 3,9 3,6 (2%) 3,6 2,96 3,8 4,1
Uruguay 1,4 (0,9%) 1,5 (0,9%) 1,6 1,4 (0,8%) 1,14 1,3 1.2 1.2
Bolivie 1 (0,6%) 1 (0,6%) 1 1,1 (0,6%) 1,2 1,2 0,96 (campagne 2017/2018) + 0,3096 (hiver 2018)**** 1,4
Mexique 110 000 218 000 223 000
Colombie 95 000 88 000 101 188
Honduras 32 000 35 500 37 386
Chili 13 000 10 454 41 093
Costa Rica 275 [4] 139 297
Total 146,9 (86,3%) 151,7 (86,6%) 158 (87,1%) 157 (87,3%) 169,68

Cuba a arrêté de cultiver des OGM en 2015.

Les chiffres qui ne sont pas commentés sont issus de l’Isaaa.
* : L’USDA estimait les surfaces canadiennes en OGM à 10,2 millions d’hectares [5].
** : L’USDA estimait en 2016 des surfaces plus faibles : 10,43 millions d’hectares.
*** : Estimation de l’USDA, le 21 décembre 2017.
**** : Source ANAPO Bolivia interrogé par Inf’OGM

Asie

Pays2012 2013201420152016201720182019
Chine 4 (2,5%) 4,2 (2,4%) 3,9 3,7 2,8 2,78 (coton) et 8500 ha (papaye) 2,9 3,2
Inde 10,8 (6,7%) 11 (6,3%) 11,6 11,6 10,8 11,4 11,6 11,9
Pakistan 2,8 (1,75%) 2,8 (1,6%)) 2,9 2,9 2,9 3 2,7 2,5
Philippines 642 000 630 000 875 000
Myanmar 320 000 310 000 300 000
Vietnam 45 000 49 000 92 000
Bangladesh 2,8 [6] 1393 [7] 1213 [8] [9]
Indonésie 2 000

L’Isaaa dans son rapport 2020 évoque 1 931 hectares d’aubergine Bt au Bangladesh. Cela doit donc a priori correspondre à la saison 2019 / 2020.

Afrique

Pays2012 2013201420152016201720182019
Afrique du Sud 2,9 (1,8%) 2,9 (1,7%) 2,7 2,3 2,78 2,9 2,7 2,7
Burkina Faso 0,3 (0,2%) 0,5 (0,3%) 0,5 0,3 0 0 0 0
Egypte <1000 ha Arrêt 0 0 0 0 0 0
Soudan <0,1 <0,1 (0,06%) <0,1 <0,1 <0,1 <0,1 243 000 236 200
Nigeria 700
eSwatini 250 401
Malawi 6000
Ethiopie 311

Océanie

Pays2012 2013201420152016201720182019
Australie 0,7 (0,4%) 0,6 (0,3%) 0,5 0,7 0,9 0,924 0,8 614 446

Europe

Les surfaces, pour l’UE, sont données en hectare, étant donné la faiblesse des surfaces cultivées.

Pays2012 20132014201520162017201820192020
Espagne 116 306 136 962 131 538 107 749 129 081 124 227 115 246 107 127 98 151,6
Portugal 9 278 8 171 8 542 8 017 7 070 6 344 5 733 4 718 4 215,5
République tchèque 3 050 2 560 1 754 997 75 0 0 0 0
Slovaquie 189 100 411 104 112 0 0 0 0
Roumanie 217 835 771 2 0 0 0 0 0
Total 129 040 148 628 (+15%) 143 016 (-3.8%) 116 869 (-18%) 136 338 (+16.7%) 130 571 (-4.3%) 120 979 (-7.3%) 111 845 (-7.5%) 102 367,1 (-8,5%)

Attention : les chiffres du ministère fédéral espagnol de l’Agriculture (MAGRAMA) sont des estimations faites sur la vente de semences. Avant 2018, le ministère considère 85 000 semences pour un hectares, puis 95 000 semences pour un hectares.
Les provinces, elles, donnent des chiffres inférieurs, basés sur les déclarations PAC des agriculteurs. Les différences sont importantes.

Voici un exemple avec la province de l’Aragón

Source 2014 2015 2016
Magrama 54 040 42 612
Province de l’Aragón 32 074 26 768