Visions paysannes de la recherche dans le contexte de la sélection participative

La collection Emergence, des éditions Pour l’émergence d’une Université du Vivant (PEUV), s’est enrichie d’une brochure consacrée à la problématique de la sélection participative, démarche novatrice en matière de création semencière, promue par le Réseau Semences Paysannes. Ce livret présente des expériences de sélection participative déjà en cours. En outre, il expose à la fois un cadre éthique indispensable au respect mutuel entre chercheurs et paysans, les composantes de la vision que les paysans ont de leur relation à la plante d’une part et avec la recherche d’autre part, et les étapes nécessaires à la consolidation de cette démarche. Ce travail est essentiellement issu des travaux d’un séminaire qui s’est déroulé en février 2011 à Angers dans le cadre du projet REPERE coordonné par la Fondation Sciences Citoyenne (FSC). L’édition de cette brochure s’inscrit dans un projet transversal entre plusieurs organisations impliquées dans la création d’une plateforme d’échanges et de recherche sur une connaissance et une utilisation respectueuse du vivant. Ce projet transversal dont le moteur est l’association PEUV fait apparaître un dénominateur commun dans l’intérêt porté aux interactions entre êtres humains et plantes. La plante se trouve au coeur d’enjeux pluriels visant une nouvelle culture de la connaissance et de l’écologie.

« Visions paysannes de la recherche dans le contexte de la sélection participative : comment co-construire et mutualiser les connaissances sur les plantes ? », éd. Peuv, coll. Emergence, 2011, 60p. , 7 euros, à commander au Réseau Semences Paysannes