Zone refuge et semences Bt

Pour éviter la création d’insectes super-résistants, la FDA a obligé les cultivateurs d’OGM à créer des zones refuges, cultivées sans OGM. Une étude menée par l’Université Cornell prouve que ces zones refuges sont efficaces. Des scientifiques ont lâché des teignes (dont une partie était résistante au Bt) dans différentes parcelles, certaines constituées d’un mélange de brocoli normal et de brocoli transgénique Bt, d’autres présentant une nette séparation entre les deux sortes de brocolis. "Nous avons constaté que, sur les parcelles purement Bt, les populations de teignes résistantes augmentaient rapidement, alors que l’augmentation de la taille du refuge retardait le développement de cette résistance", expliquent-ils. Cependant, ces zones refuges ne vont-elles pas rendre l’intérêt des semences Bt moins patents, car devant être utilisées avec de telles "précaution d’emploi" ? En France, les surfaces cultivées en maïs Bt sont jugées trop "dérisoires" pour justifier la mise en place de zones refuges.

Le Monde, 8 avril 2000