Mobilisation

Une campagne de soutien à une militante argentine menacée

Dans le journal Inf’OGM 120, nous avons publié une interview de Sofia Gatica, qui se bat, avec d’autres mères de Ituzaingó, contre les pulvérisations de Roundup sur les champs de soja transgénique. Depuis plus de dix ans, elles souhaitent faire reconnaître un certain nombre de malformations embryonnaires ou de cancers comme liés à ces pulvérisations d’herbicides aux portes de leur maison. Monsanto souhaite installer sur le site de Las Malvinas, donc chez elles, ce qui pourrait devenir la deuxième plus grande usine de production de semences. Ainsi, depuis presque trois mois de nombreuses organisations et citoyen-ne-s occupent ce site. Ils demandent notamment l’instauration d’une consultation publique sur la pertinence sociale de cette usine, comme l’exige la loi générale sur l’environnement. A plusieurs reprises, l’armée est intervenue pour libérer des camions ou tenter d’évacuer le site : de nombreux manifestants ont été blessés. De même l’Union ouvrière de la construction a mobilisé ses rangs pour attaquer le camp, sous le regard passif de la police.

Par ailleurs, fin novembre, alors qu’elle sortait du dispensaire où elle travaille, Sofia Gatica a été très violemment agressée par deux hommes. Ces derniers ne lui ont rien pris, rien demandé. Juste mise à terre et tabassée. Et trois jours avant, un homme l’a menacée verbalement de mort, dans le bus, à l’aide d’une arme : « Il y a beaucoup de façon de mourir, nous allons disperser ta cervelle dans Malvinas Argentina », lui a-t-il dit. Elle a immédiatement porté plainte. Une cyber-action [1] destinée à l’Ambassade d’Argentine en France a été lancée pour soutenir Sofia Gatica.