UKRAINE

L’association ukrainienne des consommateurs et Monsanto ont conclu un « code de conduite » que l’entreprise s’engage à respecter dans ses activités en Ukraine : vente de RoundUp et expérimentation en champs d’OGM (pomme de terre, maïs et colza). D’après ce code, Monsanto ne doit pas « abuser de la confiance du consommateur en raison de son manque de connaissance ou d’expérience ». Monsanto a aussi « promis » que tous ses produits seront « appropriés, sains et fiables ». Actuellement, aucune plante OGM n’est autorisée à la commercialisation et aucune loi sur les OGM n’est encore établie. L’Ukraine cultive cependant près de 100 000 hectares de cultures transgéniques. La dernière mouture d’une loi sur les OGM a été refusée dernièrement (cf.Inf’OGM 17).

EcoWeek, Hot Environmental News , 15 mars 2001
www.dossier.kiev.ua et ecoweek@akcecc.kiev.ua