UE - Furieuse, l’entreprise BASF suspend ses recherches sur les pommes de terre GM !

L’entreprise BASF, toujours en attente d’une réponse sur sa demande d’autorisation pour commercialiser la pomme de terre GM EH92-527-1, appelée commercialement Amflora [1], a décidé de suspendre ses recherches sur les pommes de terre GM pour protester contre des délais de réponse jugés excessifs [2]. Après avoir déposé un recours devant le Tribunal de première instance contre ce que l’entreprise considérait être une abstention de statuer, BASF explique aujourd’hui « avoir investi un milliard d’euros dans la recherche sur les PGM » et avoir reçu plusieurs avis positif de l’AESA sur sa demande d’autorisation. Elle considère donc que « la décision attendue est aujourd’hui devenue politique ». Elle a annoncé suspendre ses recherches sur une pomme de terre GM appelée « Fortuna », résistante au mildiou, et qui était mise en culture dans le cadre d’essais en champs au Royaume-Uni. M. Wetjen, de BASF, précise que les essais de 2007 avaient été détruits mais que ceux de 2008 avaient été menés à leur terme et avaient fourni les informations attendues. Expliquant ne pas vouloir continuer ses investissements dans un domaine pour lequel elle ne reçoit pas de signaux positifs de l’Union européenne, l’entreprise joue la carte de la « compétitivité de la recherche européenne » pour mettre la pression sur les politiques européens.
Le dossier de demande d’autorisation en attente de réponse porte le numéro SE/96/3501 : il a été déposé selon la directive 2001/18 qui porte sur la culture, la production et l’alimentation animale. La Commission européenne a déjà adressé une proposition d’autorisation de cette pomme de terre, proposition sur laquelle ni le comité d’experts du 19 décembre 2006, ni le conseil des ministres du 16 juillet 2007 n’ont obtenu de majorité qualifiée. La Commission européenne est donc en charge de la décision finale depuis mi 2007 mais n’a pas encore avancé sur ce dossier, au grand dam de l’entreprise.
Des essais en champs de cette même pomme de terre Amflora sont ou étaient jusque fin 2008 en cours en Allemagne (dossier B/DE/08/197), aux Pays-Bas (dossier B/NL/03/09) et en République tchèque (dossier B/CZ/08/04) [3]. Ces essais ont comme objectifs non la recherche mais le développement, BASF expliquant dans ses dossiers que les essais ont notamment pour but « de produire des pommes de terre GM pour être utilisées comme semences de pomme de terre dans les années à venir [pour des essais ou des cultures commerciales] » [4].