UE - Des PGM pour détecter des mines ?

L’entreprise danoise Aresa a signé des partenariats avec plusieurs instituts de recherche pour conduire des essais en champs d’Arabidopsis thaliana transgéniques [1] La plante a été génétiquement modifiée afin de pouvoir signaler la présence dans le sol de matières explosives. En Serbie, avec l’Institut serbe NS Seme, l’essai sera conduit près de Novi Sad sur 3 000 m2. Au Danemark, cela se déroulera à Jægerspris. En Bosnie-Herzégovine, avec l’Institut agricole de Banja Luka, les essais auront lieu sur 2 000 m2. Des essais sont également prévus en Croatie. La plante joue le rôle de détecteur de dioxyde d’azote, composé chimique libéré par le matériau contenu dans les mines n’ayant pas explosé. La présence de ce composé dans le sol, capté par la plante, induit le changement de couleur de cette dernière de vert en rouge. L’entreprise Aresa envisage de modifier par la suite des plants de tabac. Les questions relatives à la sécurité environnementale de cette plante, son mode d’utilisation et son devenir dans la nature après détection de mines n’ont pas encore été sujet à communication publique.