UE - Conséquence du conflit entre Monsanto et l’Argentine

Le 14 novembre 2005 [1], la Fédération européenne des producteurs d’aliments pour bétail (FEFAC) a demandé au gouvernement argentin et à Monsanto de trouver un accord concernant le paiement des royalties sur le soja Roundup Ready. Pour son président, “l’industrie européenne de l’alimentation du bétail - qui utilise plus de 10 millions de tonnes de soja annuellement venues d’Argentine - n’a aucun avantage direct à trouver des gènes Roundup Ready dans les produits qu’elle achète. L’industrie n’est d’ailleurs pas prête à payer pour l’utilisation de la technologie”, c’est donc aux Argentins de prendre en charge le coût.