Thérapie génique - l’expérience n’est pas convaincante

Une étude relate l’expérience de thérapie génique sur la maladie de Parkinson. Une équipe dirigée par le Dr Curt Freed (Université du Colorado), a recruté 40 patients souffrant de cette maladie [1]. Ces sujets ont été répartis en deux groupes, le premier bénéficiant de la thérapie cellulaire, le second subissant une fausse intervention neurochirurgicale. Un an après l’intervention, aucune différence significative entre les deux groupes n’a été retrouvée au dépouillement des réponses d’un questionnaire sur l’évolution de leur maladie.

[1New England Journal of Medicine, n°344, pages 710-719