Les Veilles citoyennes d’information : des outils au service du droit d’ingérence dans les choix technologiques ?

Suites du colloque consacré aux veilles citoyennes d’information

Toute l’équipe d’Inf’OGM remercie les veilles d’information ainsi que le public qui étaient présents au colloque organisé samedi 24 octobre, à l’Assemblée nationale, sur le thème « veilles citoyennes d’information : des outils au service du droit d’ingérence dans les choix technologiques ».

La création de ce qu’Inf’OGM nomme les « veilles citoyennes d’informations » répond à un manque de concertation et de débat démocratiques sur de nombreux grands choix technologiques actuels : OGM, nucléaire, téléphonie, biologie synthétique, nanotechnologies, etc.

L’objectif de ce colloque était double :

- faire entendre les critiques de la société civile sur la façon dont sont décidés ces grands choix, en montrant comment elle s’organise sur chacun des thèmes abordés pour informer au mieux les citoyens ;

- tracer des premières pistes pour construire une mutualisation de ces différentes veilles.

Ce colloque s’est déroulé avec la participation de :

ACEN (Alliance citoyenne sur les enjeux des nanotechnologies), CNIID (Centre national d’information indépendante sur les déchets), CRII-GEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie génétique), CRII-RAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité), EHESS (Groupe SPR), Inf’OGM, MDRGF (Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures), OGRI (Observatoire Géopolitique des Réseaux d’Influence), PRIARTéM (Pour une Réglementation des Implantations d’Antennes Relais de Téléphonie Mobile), Rés’OGM, RES (Réseau Environnement Santé), RSN (Réseau Sortir du Nucléaire), Veille juridique Semences Paysannes et Vivagora.

Nous remercions tout particulièrement Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres qui a ouvert le colloque au public l’après-midi, et participé aux début des travaux.
Un compte rendu de la partie publique est disponible ici.

Avec le soutien spécifique, pour ce colloque, de la Fondation Terre Humaine, l’association La Nef, et la Fondation de France.
Inf’OGM, veille citoyenne d’informations critiques sur les OGM, est également soutenue, entre autres, par la Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’Homme (Fph).
Voir tous les financeurs d’Inf’OGM

Une explication vidéo de l’historique et de la définition d’Inf’OGM en tant que veille citoyenne d’information : http://vimeo.com/16341706