SUISSE - Refus pour un essai en champ de blé GM

Le 20 novembre, l’Office fédéral de l’environnement (OFEFP) a refusé à un chercheur de l’Ecole polytechnique de Zurich (EPFZ) l’autorisation de tester en plein champ un blé transgénique. L’EPFZ a annoncé son intention de déposer un recours administratif et cinq membres de la Commission consultative d’experts pour la sécurité biologique - qui avait donné un avis favorable à cet essai - ont démissionné. Il s’agit du troisième refus de l’OFEFP sur trois demandes en trois ans d’essais d’OGM en plein air. Excepté deux essais effectués au début des années 1990, la Suisse, où Syngenta possède son siège, a jusqu’à présent interdit toute plantation d’OGM en plein air, y compris à des fins expérimentales. Les chercheurs sont contraints de réorienter leurs travaux ou d’expérimenter à l’étranger. C’est le cas de scientifiques de la Station fédérale de recherche agronomique de Changins qui collaborent avec la société semencière française Germicopa, à Quimper. Ainsi, des pommes de terre transgéniques issues de la recherche publique suisse ont été testées dans le Finistère.

Communiqué de l’OFEFP, 20 novembre AFP, 29 novembre,
La Liberté / Le Courrier, 6 décembre 2001