SUISSE – Nouvelle prolongation du moratoire sur les OGM jusqu’en 2017

Le 12 décembre 2012, le Conseil des États s’est prononcé en faveur de la prolongation du moratoire sur la culture de plantes génétiquement modifiées (PGM). Plus récemment, c’était le Conseil national qui s’était exprimé dans le même sens. Le moratoire est donc officiellement reconduit jusqu’à fin 2017.

Le moratoire suisse avait été instauré en 2005 suite à une votation, et avait déjà été prolongé en 2010 pour deux ans. La Suisse considère donc que les PGM n’ont, à l’heure actuelle, aucun intérêt pour l’agriculture suisse. Le pays souhaite, au contraire, développer une agriculture de qualité et durable. Par ailleurs, la culture des PGM sur le sol suisse, comme le souligne Stop OGM, « engendrerait des coûts supplémentaires que personnes ne veut assumer » [1].
L’association suisse Stop OGM profite de cette annonce pour rappeler que « les PGM sont les produits exemplaires d’une approche réductionniste qui consiste en la poursuite de l’idée que c’est la génétique des plantes qui est le facteur limitant la production. Or, ce sont les écosystèmes qui produisent ! L’innovation ne doit plus être pensée uniquement en termes techniques ou technologiques, mais bien plus en terme de valorisation des savoirs et de la connaissance des écosystèmes ».

Informations pratiques

du mercredi 2 janvier 2013 à partir de 12H12 au 0000 jusqu'à 00H00
-