Recherchez une information

ou par mot clé.



RUSSIE - Les régions s’engagent vers des "zones sans OGM"

Anne FURET, 18 décembre 2006
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

Le 18 décembre 2006, se tenait à Moscou une rencontre consacrée aux zones sans-OGM [1]. Les autorités de Belgorod et de Moscou y exprimèrent leur volonté de se déclarer “zone sans OGM”. Préoccupés par l’entrée imminente de la Russie à l’OMC, les participants adoptèrent une déclaration à l’adresse des autorités fédérales et régionales, exécutives et législative, demandant notamment un moratoire d’au minimum cinq ans sur la dissémination d’OGM, le temps de mettre en place un dispositif réglementaire de biosécurité, et l’adhésion de la Russie au Protocole de Carthagène. En juillet 2006, le gouverneur de Moscou a adopté une loi interdisant l’utilisation d’OGM dans les cantines scolaires, et préconisant une stricte application de la législation sur l’étiquetage. D’autres régions ont déjà pris des initiatives visant à empêcher l’introduction des OGM. En effet, bien que l’étiquetage soit obligatoire, de nombreux produits contenant du soja ne sont pas étiquetés. Aucune culture d’OGM n’est actuellement autorisée en Russie.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

[1http://www.biosafety.ru, version anglaise bientôt en ligne