ROYAUME UNI - Opinions défavorables aux OGM

Suite au débat national, le gouvernement a mené un sondage auprès de 37 000 personnes : il a révélé que 95% des sondés craignent des contaminations des cultures conventionnelles, 93% estiment que les scientifiques ignorent les effets sur la santé, 93% pensent que le génie génétique sert des intérêts financiers et non sociétaux, 91% sont soucieux des effets sur l’environnement, 85% pensent que les OGM sont profitables aux producteurs et non aux consommateurs, 84% pensent que c’est une interférence inacceptable avec la nature et seuls 2% seraient prêts à consommer des OGM. En guise de commentaire, le Premier Ministre, Tony Blair, a expliqué que de nombreuses personnes pensaient que son gouvernement avait passé des accords secrets avec les entreprises agroalimentaires. Ce rejet des OGM est aujourd’hui un problème pour le gouvernement anglais car « une décision de moratoire anglais sur les OGM nécessiterait une dérogation spéciale de l’Union européenne », explique M. Beckett, Ministre de l’Environnement. Le gouvernement a suspendu sa décision finale dans l’attente des résultats des essais en champs (cf. p.3) et devrait prendre position début 20041. Les assurances ont, quant à elle, réaffirmé leur refus d’assurer les agriculteurs qui voudraient cultiver des OGM parce qu’elles craignent un désastre sanitaire ou environnemental et des demandes énormes de compensation. Une compagnie d’assurance a même décidé de ne pas assurer les bâtiments des fermes cultivant des OGM2.

1, Times, 25 septembre 2003
2, http://www.thisislondon.co.uk/news/...