ROYAUME-UNI – Manipulation d’un rapport scientifique ?

En Grande Bretagne, le Conseil en Recherche Economique et Sociale (Economic and Social Research Council - ESRC) est au centre d’une polémique suite à la publication des résultats d’une étude [1] qu’il a financée à hauteur de 167 000 euros. Selon un communiqué de presse de l’ESRC de février 2008, cette étude effectuée par l’équipe du Pr. Andy Lane de l’Open university, concluait en substance que "les agriculteurs sont optimistes à l’égard des OGM". Mais cette présentation des résultats a été dénoncée par Peter Saunders de l’Institute of science in Society, pour qui la méthodologie et la présentation des résultats sont trompeurs. Selon lui, les agriculteurs interrogés ne représentent pas le monde agricole au Royaume-Uni. Dans le cadre de leur étude, les scientifiques ont interrogé cinquante-deux agriculteurs dont trente grands propriétaires et certains ayant participé à des essais de cultures GM. Aucun agriculteur biologique n’a été interrogé. L’ESRC a reconnu que son communiqué de presse était trop général et a précisé que la portée de son étude était plus restreinte puisqu’elle visait à donner le point de vue d’un secteur particulier du monde agricole [2]. Reste de cette affaire que certains media, reprenant le communiqué de presse de l’ESRC, ont titré "Les fermiers britanniques veulent cultiver des OGM". Manipulation ou manque de professionnalisme des rédacteurs ? Le cofinancement de cette étude par les industries biotech ne plaide pas pour une simple maladresse...

[1"Farmers understandings of GM crops within local communities" http://technology.open.ac.uk/cts/es...

[2The Times Higher Education, 13 mars 2008 http://www.timeshighereducation.co....