Promoteur CaMV 35S actif chez l’homme

Selon l’étude publiée dans le journal “European Food Research and Technology” en octobre 2005, le promoteur 35S peut être actif dans des cellules humaines[“The 35S CaMV plant virus promoter is active in human enterocyte-like cells”, Traavik et al., European Food Research and Technology, Octobre 2005, à paraître, ]]. Ce promoteur (séquence génétique servant à allumer ou éteindre l’expression d’un gène) est présent dans la plupart des PGM actuellement commercialisées. Spécifique au monde végétal, sa consommation par des humains et/ou des animaux ne devrait pas être suivie d’effets secondaires puisqu’il ne devrait pas s’exprimer dans des cellules animales. Or, le Pr. Traavik et son équipe de l’Institut d’Ecologie Génétique (Genok, Norvège), a montré que ce promoteur était capable d’initier l’expression de deux gènes marqueurs dans des cellules épithéliales Caco-2, cellules présentant de fortes homologies avec celles présentes dans la paroi intestinale. Cette étude confirme les propos du Pr. Steinbrecher, publiés en 2002, qui affirmait que ce promoteur actif dans des cellules végétales pouvait également l’être dans des cellules humaines et des levures [1]. Pour les auteurs, ces résultats devraient impliquer des études in vivo et des analyses sanitaires en conséquence.