Partie actions citoyennes, Inf’OGM n°19

GRANDE BRETAGNE - Une motion a été votée à l’unanimité par le Conseil de District de West Lindsey, le district britannique qui accueille le plus d’essais d’OGM en champs. Cette motion précise que le District ne soutient pas ses expérimentations et demande au Ministre de l’environnement de respecter plus rigoureusement les principes de la démocratie locale en matière d’essais d’OGM. Le Conseil Régional du Lincolnshire a décidé de rejoindre la campagne “Five Year Freeze’s Campaign”, campagne qui demande un moratoire sur les cultures d’OGM à but commercial, l’importation de produits alimentaires ou des semences en contenant et le non brevetage des ressources génétiques agricoles. Cette campagne est soutenue par 120 organisations nationales et entreprises qui estiment que les OGM ont été trop rapidement diffusés.
http://www.fiveyearfreeze.org

FRANCE - Agir pour l’Environnement lance une campagne sur le thème “sécurité alimentaire - modèle agricole” pour informer et demander une alimentation saine dans la restauration collective en lien avec une agriculture durable.

Dans le cadre de la Campagne “Pas d’OGM dans ma Cantine”, les Amis de la Terre recherchent toute information relative à des collectivités ou des entreprises,... ayant pris des mesures pour exclure les OGM des repas servis dans les restaurants collectifs. Cette centralisation de l’information vise à faire un décompte précis du nombre de communes s’engageant dans cette voie pour populariser ces expériences, les multiplier...
Toutes les info seront sur le site : http://www.amisdelaterre.org.

Médecins Sans Frontières lance une pétition pour demander aux 39 firmes pharmaceutiques poursuivant l’Afrique du Sud en justice, de retirer leur plainte et de permettre aux Sud-Africains d’accéder aux traitements anti-sida. Christian Berdot, des Amis de la Terre, note qu’on trouve parmi les firmes accusatrices, Zeneca, celle qui veut commercialiser le Golden Rice qui devrait empêcher les enfants de perdre la vue : “En fait si le Riz Doré marche jamais un jour, les pauvres malades africains auront la chance de lire de leurs propres yeux des ordonnances qu’ils ne pourront jamais payer”.
http://www.paris.msf.org et http://www.amisdelaterre.org

IRLANDE - The Irish Doctors’ Environmental Association a ouvertement critiqué le dernier rapport gouvernemental sur les OGM, qui de nouveau en affirme l’innocuité. L’association regrette, entre autres, que le rapport n’établisse pas un registre des maladies qui peuvent avoir un lien avec les OGM. Sans un tel registre et sans traçabilité, il est impossible de se rendre compte des causes de phénomènes allergiques actuellement en recrudescence, notamment avec le soja, d’après le Dr Cullen. Le groupe avait déjà demandé au gouvernement d’instaurer un tel registre, en vain. Il proposera donc lors de la réunion annuelle de l’Irish Medical Organisation, une motion pour que cette organisation fasse une nouvelle demande au ministre. L’association souhaite un rendez-vous d’urgence avec le Commissaire Européen sur la Sécurité Alimentaire, M. David Byrne, pour lui demander d’interdire tous les produits dérivés d’OGM. Elle s’oppose aussi à la nouvelle directive 90/220, celle-ci n’établissant pas de façon précise l’étiquetage et la traçabilité.
The Irish Times, 13 mars 2001

PROCES - Percy Schmeiser, agriculteur canadien, était en procès contre Monsanto. Ce dernier l’accusait d’avoir pillé ses droits de propriété intellectuelle en utilisant son colza transgénique sans en payer les royalties... M. Schmeiser accusait Monsanto de “pollution génétique”, affirmant que les OGM retrouvés dans son champ étaient venus par pollinisation croisée des champs avoisinants. Le 29 mars, le tribunal fédéral de Saskatoon (Canada) a condamné Schmeiser à payer 15 450 $ à Monsanto (soit 15£ par hectare). Schmeiser a d’ores et déjà décidé de faire un contre-procès.
http://www.fct-cf.gc.ca/bulletins/whatsnew/T1593-98.pdf

ETATS-UNIS - Une campagne “Farmer to Farmer Campaign on Genetic Engineering in Agriculture”, soutenue notamment par National Family Farm Coalition, a été lancée pour sensibiliser les agriculteurs au déclin des exportations d’OGM. Dans ses spots publicitaires, la campagne rappelle, entre autres, qu’entre 1995 et 2000, les exportations américaines de soja vers l’Europe ont chuté de 14.3%, tandis que celles du Brésil augmentaient de 10,7%. Elle cible principalement les cultivateurs de maïs et de soja dans 5 Etats (Illinois, Iowa, Minnesota, Missouri et Dakota du Sud).
The Agribusiness Examiner, n°109, 19 mars 2001

Des étudiants ont détruit, le 23 mars, à l’Université de l’Oregon, 12000 arbres (peupliers et cotonniers) génétiquement modifiés.
http://tao.ca/~ban/ar.htm

INDONESIE - 40 tonnes de semences de coton transgénique Bollgard sont arrivés à l’aéroport de Makassar, en provenance d’Afrique du Sud, sous la protection de l’armée, au milieu d’une importante manifestation d’écologistes. Ces semences ont été importées par PT Monagro Kimia. Le ministre indonésien de l’agriculture avait émis un décret (No. 107/2001), le 6 février 2001, afin d’autoriser des ventes limitées de semences transgéniques dans la province de Sulawesi, décret qui avait été critiqué par le Ministre de l’environnement, Sonny Keraf. De son côté, le collectif Sud africain “ South African Freeze Alliance on Genetic Engineering (SAGeAGE)” a écrit aux gouvernements indonésien et sud-africain pour qu’ils signent le Protocole de Carthagène et qu’ils arrêtent d’utiliser les OGM alors que les populations ne le désirent pas. Le SAGeAGE a aussi demandé à l’Afrique du Sud de ne plus commercialiser des semences OGM dans les pays du Tiers Monde.
Jakarta Post, 17 mars 2001

Poisson transgénique
CANADA - Lors d’une conférence de presse, le 15 mars, plusieurs chefs cuistots renommés ont dénoncé l’arrivée possible de poisson transgénique.

Au niveau politique, le Bloc québécois, le Nouveau Parti démocratique et Greenpeace ont demandé au gouvernement fédéral d’interdire la production de poissons transgéniques. Des saumons transgéniques, modifiés génétiquement pour grandir plus vite, sont actuellement élevés dans l’Ile du Prince Édouard par une firme américaine, Aqua Bounty. Des militants de Greenpeace ont installé une banderole de 500 mètres carrés sur les installations de la ferme d’élevage de l’Ile du Prince Édouard.

En parallèle, Greenpeace International lançait une cyber-action auprès de la FDA afin qu’elle n’autorise pas le saumon transgénique, récemment mis au point par A/F Protein. Dans sa lettre, Greenpeace, rappelle qu’en février 2001, 100 000 saumons, certes non transgéniques, se sont échappés d’une ferme piscicole.

Le 27 mars, Greenpeace lançait aussi un appel international pour des “mers sans OGM”.
Communiqué de Greenpeace, 15 mars 2001,
http://radio-canada.ca/nouvelles/Santeeducation/nouvelles/200103/27/001-poisson.asp