POLOGNE - Grève de la faim contre les OGM

Edyta Jaroszewska, agricultrice bio et présidente de l’association des agriculteurs biologiques de Pologne, a commencé le 19 mars 2009, une grève de la faim [1]. Elle a été rejointe par deux autres agricultrices. Ensemble, elles dénoncent la politique hypocrite du gouvernement, qui ne fait rien contre les cultures illégales de maïs Mon810. Pour rappel, la Pologne a interdit la vente des semences de Mon810 mais n’a pas établi de moratoire sur la culture. Certains agriculteurs ont donc acheté de telles semences en Slovaquie ou en Allemagne [2]. Elles demandent donc au gouvernement d’appliquer strictement l’interdiction sur la vente des semences de maïs Mon810, de rendre obligatoire l’étiquetage de tous les produits alimentaires issus d’animaux nourris avec des OGM (à l’instar de la récente demande du Parlement européen, cf. brève ci-dessus), d’interdire les OGM dans l’alimentation animale et d’employer les fonds publics à soutenir l’agriculture traditionnelle et biologique.
Elles souhaitent, en guise de soutien, que de nombreux citoyens européens écrivent au Premier Ministre polonais pour l’inciter à prendre en compte leurs revendications. Un modèle de lettre en anglais est disponible sur le site GMO free regions [3].