PHILIPPINES – OGM : les essais en champs d’aubergine Bt sont interdits

Une Cour d’appel des Philippines vient de demander au ministère de l’Environnement et des ressources naturelles de mettre un terme à tous les essais en champs d’aubergine Bt [1], considérant que cette culture comporte des risques pour la santé humaine et l’environnement [2]. Selon la décision rendue, « les essais en champs d’aubergine Bt impliquent une altération consciente et délibérée du génome d’un élément d’un écosystème et de la relation des organismes vivants qui dépendent les uns des autres pour leur survie. En conséquence, ces essais en champs [...] ne peuvent être considérés comme sûrs pour la santé humaine et l’écologie [puisqu’ils reposent] sur une modification d’un état naturel de notre environnement ». Selon la Cour, la législation philippine actuelle est insuffisante.

Cette décision est l’aboutissement d’une procédure initiée par les associations Greenpeace et Masipag [3]. Elles ont mis en avant le droit des citoyens philippins à profiter d’un environnement équilibré et sain comme le garantit la Constitution du pays pour demander l’interdiction de ces essais en champs. Le scientifique français Gilles-Eric Séralini avait participé à cette procédure en fournissant notamment un rapport d’expertise sur l’aubergine Bt, à l’instar de l’expertise qu’il avait délivrée en Inde.

En 2011 déjà, plusieurs maires philippins avaient interdit la conduite de tels essais sur le territoire de leur commune. Le ministre de l’Agriculture de l’époque s’était positionné dans le même sens concernant les cultures commerciales mais avait par contre autorisé les essais en champs [4]. Une décision aujourd’hui cassée par la justice philippine.

Informations pratiques

du lundi 27 mai 2013 à partir de 11H24 au 0000 jusqu'à 00H00
-