PHILIPPINES – Interdiction provisoire d’essais en champs et moratoire commercial sur les aubergines Bt

Dans les localités de Davao, Baybay, Sta. Barbara et Iloilo, les essais en champs d’aubergines transgéniques résistantes à des insectes ont été suspendus par les maires. De son côté, le Bureau des Industries Végétales – l’agence gouvernementale en charge des essais en champs – a confirmé ces interdictions et a également interdit les essais conduits à l’Université d’Etat de Visayas pour défaut d’information du public [1]. A Davao, premier site où les essais furent interdits, c’est en décembre 2010 que le maire de la ville a pris sa décision après constat que les responsables des essais n’avaient pas suivi la législation en place quant à l’information du public : aucune fiche d’information affichée dans les locaux de la mairie et absence de réponse à des courriers adressés aux responsables. Trois milles plants d’aubergines Bt avaient alors été arrachés. Leonardo Avila III, responsable agricole pour la ville de Davao, explique ne pas être anti-OGM mais « notre problème est la transparence. Nous voulons juste savoir ce qu’il se passe ». Demande à laquelle Eufemio Rasco Jr, responsable des essais, estime avoir répondu « directement et indirectement, dans les journaux et via des forums publics ».
En mars 2011, le ministre de l’Agriculture philippin, Proceso Alcala, a fait part de son point de vue quant aux futures demandes d’autorisations commerciales d’aubergine Bt. Et selon lui, de telles autorisations ne devraient pas être données tant que leur sécurité sanitaire n’aura pas été démontrée [2]. Le ministre de l’Agriculture avait par contre autorisé les essais en champs d’aubergine Bt. Merle Palacpac, Président du panel biotechnologie du Bureau des Industries Végétales, a d’ailleurs précisé que les autorisations d’essais pourraient être à nouveau données lorsque toutes les obligations légales auront été remplies.

Informations pratiques

du mardi 22 mars 2011 à partir de 12H29 au 0000 jusqu'à 00H00
-