PAYS-BAS - Destruction d’un essai GM

Le 7 mars, le Conseil des Etats des Pays-Bas a jugé en appel que les essais [1] de pommes de terre de BASF avaient été autorisés de manière illégale, du fait de l’insuffisance des tests en environnement confiné et de l’inadéquation de l’évaluation des effets sur l’environnement. Il a donc ordonné leur destruction.