Livre

OGM Semences politiques

Philippe Godard propose dans son ouvrage un éclairage politique de la problématique OGM, loin du discours habituel sur les risques sanitaires et environnementaux. Si ce livre se veut porteur d’espoir - « _Notre combat contre les OGM est loin d’être perdu » - il n’en est pas moins radical et sans concession. Pour l’auteur, ce qui est à l’œuvre avec les OGM, c’est la définition même du vivant. Les OGM sont un nouveau pas vers l’artificialisation absolue du vivant. Un projet totalitaire est en marche : « Les OGM représentent ce tâtonnement des scientifiques vers la création du cybernanthrope, être mutant modifié, un HGM. Les OGM sont les semences politiques d’un futur cybernétisé, archi-contrôlé, ennemi de la vie sauvage exubérante et trop imprévisible pour se laisser apprivoiser par un monde machinique duquel tout excès doit, par définition, être banni ».
Il s’agit à bien des égards d’un livre philosophique : l’auteur analyse la notion de « _Progrès_ », de science, questionne le recours aux experts qui se généralise même chez les opposants, analyse « l’illusion de la maîtrise du naturel » et au final pose la question de nos limites. Les OGM, mais aussi le nucléaire, régulièrement convoqué, sont le prisme à travers lequel se dévoile un projet mortifère qui remonte au XIX° siècle, s’est développé dans les années 70 et explose aujourd’hui.

"OGM Semences politiques - Vers un contrôle total du vivant", P. Godard, éd. Homnisphère, nov. 2008, 110 p., 10€