OGM - Le Parquet de Poitiers fait appel de la relaxe des Faucheurs volontaires

Vendredi 8 juillet 2011, le procureur de la République de Poitiers a annoncé qu’il ferait appel de la relaxe des huit faucheurs volontaires jugés le 14 juin 2011 [1]. La relaxe avait été obtenue suite à une erreur dans la plainte déposée par le Parquet et Monsanto. En faisant appel, le Parquet conteste donc cette lecture du code de procédure pénale.

José Bové, joint par l’AFP, a dénoncé "une décision politique" et s’est étonné que "le parquet s’acharne à défendre Monsanto", les OGM étant selon lui "majoritairement refusés par la population et les agriculteurs".

De même, Me Gallon, avocat des huit Faucheurs inculpés, a confié à Inf’OGM qu’il estime que le Parquet a probablement subi la pression de Monsanto afin que cette relaxe ne devienne pas définitive. [...] En tout cas, c’est le signe d’un certain acharnement" a-t-il conclu.

Informations pratiques

du dimanche 10 juillet 2011 à partir de 12H43 au 0000 jusqu'à 00H00
-