Négociation internationale sur les OVM : rendez-vous en octobre, en Inde

Les organismes vivants modifiés (OVM) font leur rentrée : du 8 au 19 octobre 2012, se tiendront en effet à Hyderabad (Inde) la 11° réunion des Parties à la Convention sur la diversité biologique [1] et la 6° conférence des Parties au Protocole de Cartagena (du 1er au 5 octobre 2012) [2].

Ces conférences doivent permettre aux États Parties à ces différents textes de trouver un accord final, sur bon nombre de négociations actuellement en cours [3].

En parallèle de ces conférences « officielles » encadrées par l’ONU, se dérouleront d’autres conférences qui ont pour but « d’éclairer » les décideurs sur un certain nombre de points. C’est le cas d’une conférence co-organisée par le réseau européen des scientifiques pour la responsabilité sociale et environnementale [4], Tara Foundation [5] et le Third world network [6], et à laquelle contribue également la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme (FPH) [7].
Il s’agit de la deuxième conférence du genre. Son objectif est d’améliorer la compréhension sur la biosécurité, la connaissance des impacts socio-économiques, écologiques et en matière de santé humaine des OGM, en faisant se rencontrer des scientifiques indépendants des pays industrialisés et en voie de développement. Mais surtout, la conférence veut interpeller les délégations des Etats sur les enjeux actuels de la recherche et de l’évaluation concernant la biosécurité, afin de contribuer efficacement aux discussions politiques et juridiques lors de la conférence des Parties, qui doit se dérouler dans la foulée...

Informations pratiques

du lundi 3 septembre 2012 à partir de 18H28 au 0000 jusqu'à 00H00
-