Recherchez une information

ou par mot clé.


NOUVELLE-ZELANDE - Importations surveillées

Christophe NOISETTE, 9 août 2002
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

La Nouvelle-Zélande a décidé de contrôler chaque cargaison de semences importées sur son territoire afin de détecter la présence éventuelle d’OGM. Cette décision a pour but de limiter les risques de contamination (161 tonnes de semences sur 186 importées annuellement viennent des Etats-Unis, et présentent un risque élevé de présence d’OGM). En conséquence, la Nouvelle-Zélande a demandé le 30 août 2002 à la société Pacific Seeds de détruire 30 tonnes de semences de maïs transgénique trouvées dans une cargaison. Malgré les bénéfices économiques escomptés du fait de la réputation d’agriculture sans-ogm de la Nouvelle-Zélande, le parti travailliste néo-zélandais, actuellement au pouvoir, demande à ce que le moratoire sur l’utilisation des OGM agricoles, prévu jusqu’en octobre 2003, soit levé. C’est pour cette raison que le parti Vert a refusé d’entrer dans une coalition avec ce parti.

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.

New Zealand Herald, 1er août 2002
The Dominion Post, 9 août 2002