NOUVELLE-ZELANDE - Destruction officielle de champs contaminés

Suite à la présence de maïs GM dans des stocks de semences de maïs doux importés, 260 ha ont été détruits. Les semences GM sont entrées “par erreur”, selon un rapport du Ministère de l’Agriculture. La faute viendrait d’un douanier qui aurait fait une erreur de jugement malgré des documents indiquant, selon J. Fitzsimons, du parti Vert, que “les quatre cargaisons étaient accompagnées de documents montrant la contamination par des semences transgéniques” et qu’en conséquence, “il n’est aujourd’hui pas possible de se retourner contre Syngenta, fournisseur des semences”. Le Ministère a annoncé avoir déjà démarré une amélioration du service des douanes sur ce point. Sur 4420 kg de semences importés, les deux tiers ont déjà été plantés dans 25 propriétés. Aucun résultat d’analyses renseignant la nature de l’évènement transgénique n’a été rendu public [1]. Syngenta a accepté de verser une compensation à tout agriculteur ayant subi des dommages du fait de la destruction obligatoire de ses champs [2].