Les OGM au secours du pétrole ?

Ls9, une entreprise états-unienne entend fabriquer des biocarburants à partir de matières premières agricoles transformées par des bactéries génétiquement modifiées [1]. Ls9 a basé ses activités sur la recherche d’une alternative au pétrole. Le procédé consiste à créer un biocarburant grâce à la digestion de sucre de canne et de blé, par des microbes génétiquement modifiés. Les bactéries ne servent qu’une fois et sont ensuite détruites. Selon Ls9, le bilan carbone de cet agrocarburant serait neutre tout en ayant les mêmes propriétés énergétiques que le pétrole. Sa composition chimique, très proche de l’éthanol, permet, après passage en raffinerie, de le rendre compatible avec tous les types de machines existantes. De plus, le circuit de distribution habituel est parfaitement adapté à ce nouveau carburant, affirme l’entreprise. Néanmoins, Ls9 n’a pas encore développé de processus permettant de produire ce substitut du pétrole en assez grande quantité. Pour assurer la consommation journalière américaine, il faudrait à Ls9 un complexe de production de la taille de la ville de Chicago. L’entreprise prévoit de commencer la distribution de ses premiers barils de "pétrole" en 2011 à 50$ l’unité.