Le GEVES annonce de nouveaux essais de PGM en champ en 2011

Depuis deux ans, le Geves (groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences) s’est installé sur le site du château de l’Anjouère (dont les terres s’étendent sur 278 hectares), à la Pouëze (Maine et Loire, 49), avec comme projet, à l’horizon 2011, de tester en plein champ des cultures GM. Le Geves a prévu, lors de son installation, la création d’un comité de suivi citoyen pour proposer des programmes d’information et des intervenants sur le sujet des PGM.
Le directeur du site, Georges Sicard, et une trentaine d’habitants de La Pouëze, ont été invités en janvier 2010 par les élus locaux à la création d’une commission municipale élargie. Le maire, Jean-Claude Lecuit, a précisé à un journaliste de Ouest France : « Sur cette question très compliquée [les OGM, ndlr], on a besoin d’information, mais on ne veut pas de débat musclé où on se déchire »
 [1].
Vigilance OG2M (organismes génétiquement modifiés et mutagénèse), une très jeune association pouëzéenne opposée à la culture en plein champ d’OGM, fera aussi partie de cette commission. Mais elle compte aussi organiser ses propres débats et actions.