JAPON - Des gènes humains dans l’alimentation pour augmenter la résistance aux herbicides

Des chercheurs japonais ont modifié génétiquement un riz avec un gène humain pour lui permettre de supporter des pesticides et autres produits chimiques. Le gène code pour une enzyme qui détruit les produits chimiques nocifs dans le foie. Contrairement aux PGM actuelles qui ne résistent qu’à un seul herbicide, l’incorporation de ce gène humain devrait permettre une résistance du riz GM à 13 herbicides différents, alors utilisables contre les mauvaises herbes, freinant ainsi leur résistance. Pourtant, selon le Professeur R. Meilan (Université de Purdue, Indiana), qui a travaillé sur un gène similaire issu du lapin, la dissémination d’un tel gène pourrait favoriser la naissance de “super mauvaises herbes”, tolérantes aux 13 herbicides.