Inf’OGM pousse la FAO à actualiser ses données sur les recherches en biotechnologie

L’Organisation mondiale pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) conduit depuis 2002 une étude des programmes de recherche et ressources nationales dans le domaine de l’amélioration des plantes [1]. Mais les données mises en ligne en 2008 [2] n’ont pas été mises à jour. Selon Elcio P. Guimaraes, responsable du programme interrogé par Inf’OGM, « la mise à jour des données n’est malheureusement pas possible, ce travail nécessitant plus de ressources que ce dont dispose le programme ». Outre cette lacune, certaines données paraissent même erronées à ce jour comme celles concernant la Chine. Pour ce pays, on apprend qu’aucun institut de ce pays ne travaille avec le génie génétique, alors même que l’Europe a connu une contamination de ses importations de riz par du riz Bt63, sorti de laboratoires universitaires chinois. Sur ce point précis, Elcio P. Guimaraes explique que « les données ont été fournies par des institutions consultées par des scientifiques locaux. Il est vrai que certaines zones mériteraient d’être plus étudiées. Pour la Chine, les seules informations dont nous disposons concernent une culture [en l’occurrence, le riz] sur une année. Après vérification, il semble effectivement que les choses ne sont pas claires et nous allons travailler sur cela ». En attente donc de cette correction...