ITALIE

Lors d’un contrôle dans le port de Gènes, un navire est arrêté, car il contenait 3136 quintaux de semences de soja et 831 quintaux de semences de maïs, contaminées par des OGM non autorisés et vendus par Monsanto. Les marchandises passent finalement le contrôle et arrivent au dépôt de Monsanto près de Milan. C’est alors que se mobilise le groupe écologiste lombard, Verdi Ambiente e Società (VAS), et que le ministre de l’agriculture, Pecoraro Scanio, décide de faire des contrôles, permettant de découvrir que toutes les semences étaient OGM. D’après VAS, une partie de la cargaison aurait déjà été livrée à des revendeurs. Les autorités ont alors décidé de mener une enquête dans les entrepôts de 21 importateurs et grossistes de semences de soja et de maïs. Curieusement, au moment où les tests allaient être entrepris dans un entrepôt de Monsanto, un accident a dévasté les semences incriminées.

Les échos, 29 mars & AFP, 3 avril 2001
http://fr.news.yahoo.com/010329/3/1...
www.politicheagricole.it et [->w...