Recherchez une information

ou par mot clé.


INTERNATIONAL - Riz sous surveillance

Eric MEUNIER, mai 2007
Lien permanent | Version imprimable de cet article Version imprimable | tétécharger en pdf | |

L’Union européenne et la Russie ont décidé de contrôler les exportations pakistanaises de riz. Ainsi, la Russie souhaite connaître les contrôles réalisés pour garantir l’absence de riz GM dans les lots exportés pour la consommation humaine, la nature des insecticides et herbicides utilisés et les pratiques suivies de la production à la transformation. L’UE souhaite connaître les procédures de contrôles et avoir un état des lieux des cultures de riz GM [1]. Actuellement, l’UE désire augmenter ses importations de riz asiatique, le riz états-unien ayant été sujet d’une triple contamination par du riz GM de Bayer (cf. Inf’OGM n°85) [2]. Par ailleurs, du riz GM chinois non autorisé, le Bt63, a été découvert au Royaume-Uni en mars 2007, dans de la nourriture pour animaux, et ce, malgré des mesures de contrôles strictes mises en place en Chine (cf. Inf’OGM n°80). L’identité des produits incriminés, arrivés via les Pays-Bas, est actuellement secrète, protégée par le secret de l’instruction en cours. Les revendeurs ont déclaré avoir envoyé ces produits pour destruction. La Commission européenne, dans le cadre de ses procédures d’alertes, a contacté des entreprises de Belgique, Grèce, Pologne, Espagne et des Pays-Bas. Elle a aussi fait part aux autorités chinoises de cette “nouvelle” contamination [3].

J'ai trouvé cet article intéressant et je le partage.

J'ai trouvé cet article passionnant et je fais un don.

Vos contributions volontaires permettent à Inf'OGM de diffuser depuis 1999 une information gratuite, libre, indépendante et de qualité. Merci pour votre soutien.