INTERNATIONAL - Perspectives agricoles

Dans leur récent rapport sur les perspectives agricoles 2006-2015 [1], l’OCDE et la FAO soutiennent que les pays en développement joueront un rôle déterminant dans l’évolution des échanges agricoles mondiaux. “La production et la consommation de produits agricoles augmentent plus rapidement dans les pays en développement que dans les économies développées. Cependant, dans les pays les plus pauvres, l’amélioration de la productivité n’est pas suffisante pour répondre aux besoins alimentaires de populations en pleine croissance. [...]. Pour développer la capacité de production de ces pays, il importera d’intensifier l’investissement dans l’éducation, la formation et le développement des infrastructures”. Ces conclusions rejoignent celles du Programme Alimentaire Mondial qui remettait en cause la solution tout agricole pour résoudre les problèmes de l’Afrique (cf. Inf’OGM n°74, PGM et lutte contre la faim). De même, le rapport du PNUE consacré l’état de l’environnement en Afrique [2] précise que les OGM peuvent aider à combattre la famine, mais qu’il y a lieu de s’inquiéter du fait qu’ils sont perçus comme une “solution magique”, détournant l’attention des causes réelles de la faim, comme la pauvreté, l’accès à la terre et la mauvaise gestion environnementale.