INTERNATIONAL - LL601, les impacts économiques

Après 15 jours de négociations infructueuses avec les Etats-Unis, sur les mesures de vérification à prendre, l’UE a décidé de contrôler systématiquement toutes les cargaisons états-uniennes de riz, pour détecter la présence de LL601 et de LL62 [1]. Le coût de l’analyse sera à la charge de l’exportateur.

Le ministre de l’Agriculture de l’Arkansas, R. Bell, a déclaré début octobre que la découverte de riz LL601 a de gros impacts sur les riziculteurs de l’Etat [2]. En 2005, l’Arkansas a participé pour 5% aux exportations de riz vers l’Europe. R. Bell indique que les autorités nationales essayent de convaincre les autorités européennes de faire preuve de tolérance sur le riz et qu’il est vraisemblable qu’un problème de mélange ait eu lieu au Centre agricole de l’Université de Louisiane. En Europe, Ebro Puleva, qui contrôle 30% du marché dans l’UE, n’importera plus du riz des Etats-Unis et de Chine [3]. Au Royaume-Uni, l’Agence nationale de l’alimentation (FSA) a informé les magasins, début octobre, de l’obligation formelle de retirer tout produit contenant du riz GM non autorisé [4].

[1JT de France 2

[2Arkansas News, 6 octobre 2006