INDE – L’aubergine Bt bientôt autorisée ?

Le 14 octobre, le Comité d’Approbation du Génie génétique indien (GEAC), saisi d’une demande d’autorisation commerciale déposée par l’entreprise Mahyco (Maharashtra Hybrid Seeds Company), et sur base des données issues d’essais en champs conduits durant deux années, a considéré que l’aubergine Bt était sans risque pour l’environnement et la santé [1]. Le dossier est aujourd’hui sur la table du gouvernement indien qui doit décider d’autoriser ou non ce légume GM. Selon le ministre indien de l’Agriculture, K.V. Thomas, la culture commerciale de cette PGM ne devrait pas se faire avant un an. De son côté, le ministre indien de l’Environnement considère que ce dossier nécessite plus de consultation et, début 2010, il organisera des discussions avec des « scientifiques, experts agricoles, syndicats paysans, associations de consommateurs et ONG ».
Si cette opinion du GEAC ne contente pas tout le monde, certaines voix sont plus audibles que d’autres, notamment au sein du GEAC. Ainsi en est-il de Pushpa M Bhargava, ancien Directeur du Centre de Biologie Cellulaire et Moléculaire, nommé au sein du GEAC par la Cour suprême. Dans une lettre adressée au ministre indien de l’Environnement, P.M. Bhargava précise que sa voix (comme celle de deux autres membres) n’a pas été écoutée et que l’avis final a été rendu de manière précipitée, en ignorant une grande part de la littérature scientifique et en taisant les opinions divergentes [2]. Les points de discordance entre les experts concernent, selon le compte-rendu de séance, la lacune de données d’impacts socio-économiques, le manque de considération envers l’agriculture biologique, le besoin d’analyses toxicologiques sur le long terme, la présence dans le génome de l’aubergine Bt d’ADN et de gènes non nécessaires (issus du vecteur utilisé pour transférer le transgène) et le manque de temps pour évaluer et discuter (conduisant à des analyses erronées des données fournies).
Des organisations paysannes ont également pris position contre cette PGM en interpellant directement le Premier ministre indien [3]. Sur le site du ministère de l’Agriculture [4], les derniers chiffres disponibles concernant les cultures d’aubergine en Inde datent de la saison 2006-2007. Cette saison-là, 9 301 tonnes d’aubergines furent produites, ce qui en fait la 4ème production de légumes du pays après les pommes de terre, oignons et tomates.
L’aubergine Bt a été modifiée afin de produire la protéine insecticide Cry1Ac qui tue certains lépidoptères. Ce dossier a été l’objet de nombreuses controverses, conduisant même le GEAC, sur demande de la Cour suprême indienne, à mettre en place en 2006 un sous-groupe d’experts chargés d’étudier les données disponibles sur cette PGM. En 2008, le Pr. Prabhakaran, Président du sous-comité, faisait part de son opinion négative sur ce dossier du fait d’une sous-évaluation de la protéine Bt [5]. Enfin, le 14 janvier 2009, suite à un rapport du Pr. Séralini - rapport mandaté par Greenpeace Inde, remis le même mois et concluant à une mauvaise évaluation de cette PGM - , le GEAC décidait de constituer un panel d’experts afin que le travail du scientifique français soit analysé [6].