INDE – Des essais d’hévéas transgéniques autorisés

Le 15 novembre 2010, le comité indien d’approbation du génie génétique (GEAC) a traité une demande d’autorisation d’essai en champs d’hévéas transgéniques [1]. Deux états s’y opposent.

Si la décision du GEAC - qui est souverain en la matière – n’est pas encore connue officiellement, puisque non disponible sur son site Internet à la date de publication de cet article, elle est néanmoins déjà disponible sur un site internet indien [2]. D’après ce site, le GEAC a approuvé cet essai dont la localisation est prévue dans l’Etat du Kerala et ce, malgré les annonces de désapprobation de Mullakkara Ratnakaran [3], ministre de l’Agriculture du gouvernement du Kerala, Etat déclaré sans OGM et fer de lance du débat indien sur le sujet [4]. Il s’agit de la première autorisation donnée dans ce pays pour des cultures d’arbres transgéniques. La demande en elle-même est portée par l’Institut indien de recherche sur le caoutchouc (Le Rubber Research Institute of India). La modification génétique consiste à faire exprimer un transgène codant pour l’enzyme dite superoxyde dismutase à manganèse afin de permettre aux arbres de mieux résister à des stress abiotiques et au "syndrome d’encoche sèche". Selon l’Institut de Recherche pour le Développement, cette maladie est liée à la sur-exploitation des arbres (pratique des saignées pour récupérer la sève). Cette maladie constitue une des contraintes majeures pour l’hévéaculture, notamment en Asie, mais aussi au niveau mondial [5].

Quelques mois plus tard, en février 2012, l’état du Kerala s’est officiellement opposé à ces essais, (le Kerala souhaite défendre son statut de zone sans OGM). Quant au Maharashtra, il a formé une commission pour étudier la question dans toutes ses composantes. Elle n’a pas encore rendu ses conclusions.

Informations pratiques

du jeudi 2 février 2012 à partir de 12H54 au 0000 jusqu'à 00H00
-