INDE - De nouvelles propositions pour améliorer la loi sur les OGM

Le conseil indien de la recherche médicale (en anglais ICMR) a demandé officiellement que les aliments issus d’OGM soient clairement étiquetés (à partir de 1%) et que l’étiquetage précise l’origine du transgène et les processus utilisés [1]. L’ICMR [2] propose aussi que les aliments importés contenant des traces d’OGM subissent des tests d’innocuité dans les laboratoires nationaux. Ce rapport a été transmis au gouvernement qui envisage d’intégrer ces propositions dans le projet de loi sur la sécurité alimentaire, en cours d’élaboration par le Parlement.

[1[Financial Express

[2Indian Council of Medical Research, http://icmr.nic.in