INDE - Crise agricole

Dans plusieurs Etats de l’Inde, des agriculteurs doivent faire face à une crise financière après avoir investi 5 à 6 fois plus d’argent dans l’achat de semences de coton Bt, qui se sont révélées être sensibles aux maladies et pesticides auxquels elles étaient théoriquement résistantes. Pour indemniser les agriculteurs endettés, le président du parti "Vidarbha Jan Andolan Samiti", Mr. Kishore Tiwari, demande au Ministère de l’Agriculture 5 milliards de roupies (environ 106 millions d’euros). Ce cas s’inscrit dans une déception généralisée vis-à-vis de la politique agricole indienne et des produits de Monsanto, liée à la faible hausse de productivité des plantes transgéniques et au coût élévé des semences transgéniques, ainsi qu’à l’abandon des pratiques agricoles traditionnelles, basées sur la diversification des plantes dans un même champ et l’utilisation médicale des "mauvaises herbes". Cet abandon est dû aux OGM qui imposent la monoculture.

Research Foundation for Science, Technology and Ecology,
26 septembre 2002