Génome du maïs “offert”

Les semenciers Monsanto et Pioneer Hi-Bred International se sont entendus pour placer dans le domaine public les données sur le génome du maïs à leur disposition. Cette décision, favorablement accueillie par la recherche académique, viserait à persuader le gouvernement américain d’engager le séquençage complet de l’ADN du maïs - un projet coûteux et complexe, peu rentable pour une entreprise seule. Les informations génétiques détenues par le secteur privé concernent principalement des gènes spécifiques pour lesquels des brevets ont souvent été déposés. La prochaine étape à franchir consisterait à localiser ces gènes sur les chromosomes mais ce travail nécessite d’abord de connaître la séquence d’ADN entière. Pour le moment, les deux compagnies n’envisagent pas de financer elles-mêmes cet effort qui devrait coûter entre 30 et 100 millions de dollars et s’achever d’ici 2007. Leur contribution, sous une forme moins pécuniaire, permettra tout de même de doubler, voire plus, le nombre de séquences de gènes du maïs à disposition de l’ensemble des chercheurs.

http://www.nytimes.com/2004/03/17/t...