GRANDE-BRETAGNE - Débat public

Un débat citoyen sur la problématique des OGM va être lancé par le gouvernement anglais cet automne. Cette consultation - subventionnée par le gouvernement à hauteur de 250 000 £ (environ 395 000 euros) - a pour objectif d’associer le plus grand nombre à cette dynamique, d’identifier clairement les questions soulevées dans le public par les OGM, d’apporter le maximum de réponses et de recueillir son avis sur cette question. Le programme de ce débat comprend trois points prioritaires, à savoir le débat public en lui-même, coordonné par le professeur Malcolm Grant, membre de la Agriculture and Environment Biotechnology Commission (en français, Commission sur l’Agriculture et les Biotechnologies de l’Environnement) qui est à l’origine de ce projet de débat public, et deux groupes d’études sur les aspects économiques et scientifiques des OGM. Cependant, le gouvernement a clairement fait savoir que la décision ou non d’autoriser la commercialisation de cultures de plantes génétiquement modifiées en Angleterre ne se baserait pas uniquement sur les conclusions de ce débat. Celle-ci fera également appel à des études de rentabilité économique et des arguments scientifiques. Or, plusieurs personnes, à l’instar de Adrian Bebb, chargé de la campagne OGM aux Amis de la terre, considèrent que ce débat ne sera efficace que si le gouvernement se conforme à l’avis populaire pour l’autorisation de commercialisation. D’autre part, le Daily Telegraph et le Financial Times, citant les déclarations d’un ministre du gouvernement, écrivaient que ce débat n’a pour but que de rallier l’opinion à une décision déjà prise par le gouvernement, à savoir la nécessité de cultiver commercialement des OGM en Angleterre.

Daily Telegraf, 9 Juillet 2002
Financial Times, 8 Juillet 2002
Inf'OGM, « GRANDE-BRETAGNE - Commentaire sur le débat public », Christophe NOISETTE, novembre 2002