FRANCE - Soutien gouvernemental aux industries

La ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles technologies a visité, à Clermont-Ferrand, le laboratoire Meristem, victime d’un “commando anti-OGM” cet été. “Le gouvernement entend établir un dialogue avec transparence, en toute sûreté, de ce qui est encore mal connu dans les bénéfices qu’il peut apporter, alors qu’on a beaucoup dit sur des risques qui n’ont jamais été démontrés”. Ainsi, Claudie Haigneré a été reçue par Bertrand Mérot, PDG de Meristem Therapeutics, à qui elle a signifié le soutien gouvernemental en affirmant : “J’ai accepté volontiers de venir vous visiter, et j’ai saisi toute l’importance de l’évolution des biotechnologies, particulièrement ici avec le développement d’une filière agro-pharmaceutique inédite, que vous développez dans des conditions difficiles. [...] Cette recherche est essentielle pour la France et l’Europe. Nous devons nous entourer d’une méthodologie la plus stricte, et il est important que cette recherche existe. J’ai choisi d’être avec vous aujourd’hui en pleine connaissance de ce que vous apportez aux enfants, et aussi aux productions agricoles” . La ministre a demandé où en était l’enquête contre les anti-OGM ayant détruit les cultures près d’Issoire (cf. Inf’OGM n°46). Il semble que la gendarmerie suit deux pistes, dont l’une serait porteuse. Elle s’est également rendue sur le site de l’INRA proche de l’aéroport clermontois, où se trouve le laboratoire d’amélioration et de santé des plantes.

www.leprogres.fr/infosdujour/hauteloire/255939.html