FRANCE - Résultat de la consultation publique

Suite à la consultation du Ministère de l’agriculture (cf. Inf’OGM n°42) et aux critiques formulées notamment par Inf’OGM, le ministère a répondu que grâce aux "commentaires qui nous ont été adressés, notre dispositif de consultation sera amélioré afin de répondre encore davantage aux objectifs d’information et de transparence". Le Ministère précise aussi que "la recherche doit en effet se poursuivre. [...] Cette recherche est d’autant plus nécessaire que la compétition scientifique internationale et les enjeux économiques sont considérables. Par ailleurs, la recherche en milieu confiné a des limites car elle ne permet pas de reconstituer [...] les conditions d’une culture de plein champ. [...] Les OGM sont désormais cultivés sur des surfaces significatives dans différents pays tiers et nous ne pouvons l’ignorer ; aucun effet négatif sur la santé publique et l’environnement n’a, à ce jour, été mis en évidence. Pour autant, des incertitudes scientifiques demeurent. C’est pourquoi le Ministre est très attaché à ce que la recherche puisse se poursuivre dans ce domaine afin d’améliorer la connaissance".

Lettre de la DGAL, à consulter sur FRANCE - Réponse aux critiques émises sur la consultation du Ministère de l’Agriculture